DRAC EMI – Faire et défaire l’information

Faire et défaire l’information

 


Notre projet est de sensibiliser par la pratique et l’échange les élèves aveyronnais à la fabrication de l’information et de la désinformation. Pour cela, nous proposons un cycle d’atelier théorique et pratique à l’issue duquel, les participants auront réalisé un reportage sur la jeunesse et la ruralité traité avec l’angle leur choix en reprenant les codes narratifs des médias numériques. Le projet aboutira par une journée de rencontre entre tous les élèves et des professionnels des médias numériques. Les contenus créés seront ensuite diffusés sur le circuit itinérant de Mondes et Multitudes et sur la chaîne Youtube de l’association.


Le cycle d’ateliers est proposé des classes de collège et lycées volontaires du département de l’Aveyron. Il se compose de 7 interventions de 2 heures en classe réparties sur l’année scolaire.

Lors de ces ateliers, les élèves manipuleront des images, grâce à la table Mashup, pour comprendre la création d’intox. Ils écriront et créeront une théorie complotiste pour saisir les rouages de la désinformation. Fort de cet apprentissage, ils fabriqueront de courtes vidéos sur la jeunesse et la ruralité pour comprendre la fabrication d’un discours médiatique numérique. Pour traiter ce sujet, ils utiliseront l’angle et la forme de leur choix : informatif, parodique, humoristique, le portrait, le reportage, le tuto…

Notre projet lie la compréhension et la fabrication de contenus afin d’aiguiser l’esprit critique des élèves face à des médias qu’ils consomment quotidiennement.

Les objectifs


Sensibiliser les citoyens de demain aux contenus des médias numériques (Youtube, chaîne d’information numérique)


Aiguiser l’esprit critique face au contenu médiatique numérique en décryptant les discours et les narrations numériques.


Découvrir les droits et les devoirs des créateurs et des spectateurs


Découvrir l’envers du média par une rencontre avec des professionnels des médias numériques (Youtubeur, journaliste) et favoriser la compréhension du travail journalistique


Réduire la fracture numérique et l’isolement géographique des élèves en milieux ruraux


Faire découvrir des moyens d’expressions nouveaux (écriture, tournage montage de contenu audio-visuel) et des outils innovants ( Table Mashup). Mutualisation des outils pédagogiques de Mondes et Multitudes auprès des différents établissements


Faire découvrir des métiers du numérique par la rencontre avec des professionnels (vidéaste, journaliste, community manager)


Offrir des moments d’échanges entre les jeunes d’un même territoire rural

Découvrez le résultat des vidéos produites par les élèves lors du cycle d’atelier 2020 – 2021 : Les clichés et L’homosexualité contre nature ?

Déroulé détaillé


Le cycle de 7 ateliers de 2 h


1/Découverte du fonctionnement et du langage des vidéos numériques (Youtube, vidéos numériques d’information) : réalisation d’une carte mentale par « type » de vidéo, découverte du financement des médias et son impact sur le
contenu, initiation aux droits et devoirs du créateur et du spectateur, échanges autour des différents canaux d’information et leur pertinence. Décryptage des informations non textuelle, pour apprendre à analyser le ton, l’image et toutes les données qui participent à notre compréhension d’une information.


2/ Manipuler les images grâce à notre outil pédagogique innovant la table Mashup qui permet de faire du montage en direct, les élèves pourront manipuler différents extraits et faire l’expérience de la manipulation par le montage et la voix off.


3/Décryptage des théories complotistes à travers des jeux créatifs et des exemples concrets et des enquêtes journalistiques qui relèvent les supercheries. Cet atelier a pour but de comprendre le langage et les codes d’une théorie
complotiste ou d’une intox mais également de découvrir les canaux fiables et les méthodes de vérification de l’information.


4/ Créer sa théorie et ses preuves en équipe. Au cours de cette séance, les élèves imaginent une théorie et créent numériquement des preuves qui étoffent leur propos : articles, cartes, images… Les résultats sont comparés et un débat
est ouvert sur la véracité d’une information et les moyens de se prémunir de la désinformation.


5/Écriture d’un projet de vidéo en reprenant les codes narratifs des médias numériques à réaliser en groupe (5/6 élèves): parodie de vidéo (vidéo réaction, prank, story time, vidéo informative…), reprise d’un challenge, vlog sur le quotidien des élèves, reportage sur la vie de l’établissement etc. Apprentissage de l’écriture d’un contenu : choix de
l’univers, du ton, du discours, du public cible, du message à faire passer etc.


6/Réalisation de la vidéo en classe : chacun passe à tour de rôle du côté de la technique (cadrage, prise de son…) et
du jeu.

7/ Montage